Voyage en famille; Carnet de voyage. Le Myanmar

Jan 30th, 2013 Posted in Extrait de mon journal de bord. | Comments Off

Ce matin je ne sais pas pourquoi mes pensées se tournent vers les voyages du passés.  Lors que mes filles étaient petites.  -Nous venons de célébrer les 20 ans de ma plus grande.  Ce qui était n’est plus.  Le temps a filé.  Il y a un temps pour chaque chose, disait ma mère, c’est bien vrai.  Enfin je partage avec vous ce moment de vie………il y a longtemps, presqu’une autre vie, mais toujours bien vivant dans mon cœur.

01

Myanmar, dans l’avion du retour, 1997 (Rosemarie, 4 ans, et Victoria, 3 mois)

9 h 05, heure du Québec. Nous devrions être chez nous à 15 h. Près de 35 heures auront égrené leurs minutes entre le moment où nous avons quitté l’hôtel de Rangoon et le moment où nous poserons le pied sur le pas de notre porte. Mes trois femmes dorment, tant mieux, le temps passe plus vite comme ça. Rangoon, le lac Inle, Pindaya, Bagan, « mingalaba » (le bonjour birman), tout ça est désormais derrière nous. Une autre grande aventure qui se termine. Ma famille rentre au pays plus belle et plus unie que jamais par cette expérience si forte. 68Rosemarie revient avec des images et une vision du monde incroyables ; pour Victoria, chaque moment aura marqué ses sens, mais nous ne verrons le résultat de cette expérience particulière de voir le monde à l’âge de 3 mois que dans plusieurs années. Marie‑Chantal rentre au pays triomphante et heureuse. Fière d’elle et de son courage, avec raison. Pour ma part, j’avais bien des peurs avant d’entreprendre ce voyage. L’une d’elles étant qu’on exige de moi un prix à payer pour avoir la chance de vivre une si grande aventure. Un prix (blessure d’un enfant, perte de la santé, tout ce qui peut arriver d’horrible, quoi !) que je n’étais pas prêt à payer, un prix trop élevé pour ce que j’étais capable de prendre. Une fois de plus, la vie fut douce avec moi. Elle a bien pris soin de moi et des miens.

48

Voyages en famille. Vivre à l’hôtel avec ses enfants II. (extraits de nos journeaux de bord)

Jul 24th, 2012 Posted in Extrait de mon journal de bord., Sur la route en voyage avec ses enfants | Comments Off

97

Myanmar, Nagpali, 1997

Marie-Chantal (Rosemarie, 4 ans, et Victoria, 3 mois)

Je me suis assoupie avec Victoria. Elle boit lentement, la coquine. Je crois qu’elle va dormir encore une heure. Rosemarie a passé tout ce temps avec les pêcheurs locaux à démêler les filets pleins de poissons et de crustacés étranges. Je l’entends s’exclamer d’ici. Je vois Michel sur la plage, un peu plus loin. Il écrit dans son journal. On a bien fait de changer de chambre, ce matin, même si le toit est un peu décrépi et que les toilettes font parfois défaut. La petite hutte dans la jungle était bien mignonne mais nous aurions eu l’impression d’être toujours séparés. Allaiter avec vue sur mon chum, ma fille et la mer est bien plus agréable qu’avec vue sur les bambous et les cocotiers… toute seule.

38

Mexique, Tulum, 2000

Michel (Rosemarie, 7 ans, et Victoria, 3 ans)

Il vente beaucoup aujourd’hui, un peu comme hier. Rosemarie ne tenait plus en place, elle est allée se promener sur la plage avec sa maman. Je reste avec Victoria qui dort. Toute la nuit, le son des vagues nous a bercés. Quel plaisir de pouvoir voir la mer en ouvrant la porte de son bungalow ! Notre réservation d’avant départ avait été bien enregistrée, notre chambre nous attendait. La chambre n’est qu’à 6 mètres de la mer. D’ici, nous pourrons surveiller les enfants efficacement et Victoria pourra faire son dodo de l’après-midi sans problème.

170

Inde, Jaisalmer, 2005

Victoria, 7 ans

Notre hôtel s’appelle Victoria, comme moi ! Le monsieur de l’hôtel m’a dit que j’étais la reine de la place et il me donne souvent des oranges et des peanuts ! Les trois autres messieurs sont des Népalais et ils sourient tout le temps. Notre chambre est ronde parce que nous sommes dans une tour du fort. Aussi, il y a un balcon suspendu dans le vide où il y a plein de coussins multicolores. On peut voir le beau coucher du soleil au bout du désert. Papa et maman le regardent tout le temps.

La sollicitation mentale chez notre enfant ! Conseil de Michel, un papa voyageur

Feb 23rd, 2009 Posted in Extrait de mon journal de bord., La santé en voyage avec des enfants, Sur la route en voyage avec ses enfants | no comment »

72

Voyage en famille: Activités pour les enfants en voyage….mieux vaut ne pas juger. Chacun son plaisir, chacun son bonheur !!!

Jan 20th, 2009 Posted in Sur la route en voyage avec ses enfants | no comment »

 

 

87

Et pour aller voir l’incroyable caverne de Goa Lawah pleine de chauves-souris (Bali) ou le très particulier temple Deshnok rempli de rats (Inde), l’enfant sera prêt, croyez-moi, à traverser la ville. Encore faut-il que les parents proposent ces choses de façon attrayante et les mettent au programme. Si on y regarde de près et du point de vue approprié, mille et une choses sont susceptibles de plaire à votre enfant en voyage. L’orphelinat Pinnewala pour éléphants au Sri Lanka et le zoo de Singapour sont des merveilles. Nos filles ont adoré aussi l’excursion en plein milieu de la nuit pour observer les mamans tortues pondre sur la plage (Sri Lanka), la ferme d’élevage des dromadaires (Inde), se promener en mobylette sur l’île de Diu (Inde), le détour en auto pour voir le porc-épic apprivoisé (Sri Lanka), jouer et courir dans les catacombes de Palenque (Mexique), la ferme de protection des tortues de mer (Sri Lanka), se promener en charrette dans la plaine de Bagan (Myanmar), voir le varan qui engouffre des poissons entiers (Sri Lanka), manger des bonbons dans les rues bondées de Oaxaca, à Noël (Mexique), participer au culte de Shiva au coucher du soleil à Rishikesh (Inde), nourrir les singes du temple d’Anuradhapura (Sri Lanka), ouvrir les filets de pêche avec les pêcheurs au petit matin et découvrir toutes sortes d’espèces d’animaux marins (Myanmar), et toutes les plages que nous avons visitées, même si, à nos yeux, certaines n’étaient pas si jolies que ça…

33

Comme vous le voyez, c’est très souvent relié aux animaux. Beaucoup de ces visites seront pourtant repoussées du revers de la main parce que considérées comme non intéressantes, trop touristiques ou simplement banales. Banales pour vous et moi, mais la petite fête foraine de quartier avec manèges, musique et bonbons mexicains peut s’avérer une merveille pour notre enfant. Soyez ouverts. Ne considérez pas les choses sous un angle unique et selon votre seul point de vue. Et tant pis si la vache sacrée est plus intéressante que le fameux Taj Mahal, ce n’est pas à nous de décider ce qui plait et ce qui doit plaire. Quelques fois la plaisir vient de chose très simple. Il ne faut pas juger en fonction de nous et certainement pas commencer à dire; « Au prix ou ça coûte venir ici, pouvons-nous faire autre chose que de jouer avec les petits lézards ». Chacun son plaisir, chacun son bonheur.

T13

Du simple point de vue d’un enfant, les trésors de la Grèce ancienne ou les oeuvres religieuses de l’Italie du xvie siècle ne sont pas des incitatifs assez puissants pour abandonner la piscine de l’hôtel et traverser la ville afin d’aller à leur découverte. Mais cela n’empêche rien, il y a beaucoup à faire et beaucoup à voir, en voyage, pour un enfant.